Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Distinguer un mur porteur, les astuces pour y arriver

17 Juillet 2019 , Rédigé par Elo Publié dans #maconnerie

Réhabiliter un ancien logement nécessite souvent de réagencer et d’abattre des murs pour créer des ouvertures (fenêtres ou baies vitrées). Reconnaître et distinguer un mur porteur d’une cloison est primordial afin de ne pas fragiliser la structure ou l’ossature de la maison. Voici quelques astuces pour parvenir à différencier les types de murs du logement…

Qu’est-ce qu’un mur porteur ? Il s’agit des parois les plus solides de la maison. Ce sont elles qui maintiennent et soutiennent les étages supérieurs ou le toit. Ancrées aux fondations, elles assurent la pérennité de la structure. Il est indispensable de les préserver, tant que possible, des fissures ou des risques d’effondrement. Pour savoir si un mur est porteur, il existe quelques astuces telles que sa sonorité. En effet, si ça sonne creux, c’est qu’il s’agit d’une cloison !

mur porteur
Différencier une cloison d’un mur porteur en rénovation

Autre critère pour reconnaître une cloison, c’est son épaisseur. En dessous de 15 cm, il ne s’agit probablement pas d’un mur porteur. Ce dernier peut même dépasser 15 cm d’épaisseur, surtout dans les nouvelles constructions. L’emplacement des parois permet de s’orienter, car tous les murs de façade sont généralement porteurs.

Pour vous rassurer dans votre investigation, il faut tenir compte des poutres ou du faux plafond. Si ceux-là s’appuient sur un mur, c’est qu’il est porteur. Un diagnostic permet également de les trouver et cela coûte entre 500 et 1 500 euros.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article