Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Charpente en bois, les trois techniques d’assemblage

29 Juin 2020 , Rédigé par Elo Publié dans #charpente

La structure du toit est souvent composée d’une charpente en bois. Il s’agit de la méthode la plus utilisée pour les maisons françaises. C’est ce qui va permettre notamment de profiter d’une toiture en pente composée de deux pans minimum. Grâce à cette structure, les propriétaires peuvent envisager l’aménagement des combles et ainsi augmenter la superficie habitable du logement.

Il existe trois types de charpentes en bois. La première est « traditionnelle ». Elle nécessite un budget situé entre 150 et 200 euros/m2. La deuxième est connue comme la charpente en lamellé collé. Enfin, la troisième technique s’appelle la charpente en fermette. Cette dernière est la plus accessible des modèles de charpente : entre 100 et 150 euros/m2.

charpente
Les techniques d’assemblage de la charpente

Pour que la structure soit suffisamment robuste, il faut choisir la bonne essence de bois. Le climat est l’un des critères à considérer, car certains bois ne résistent pas bien à l’humidité. Les plus durables sont les bois issus de feuillus. Le chêne par exemple est un bon allié. Il possède une grande résistance et une forte densité. Il y a aussi le châtaignier, le hêtre ou encore le peuplier.

D’autres essences peuvent être utilisées pour construire la charpente, mais elles peuvent être plus fragiles et nécessitent notamment un traitement préventif. Il s’agit du pin sylvestre, du douglas, de l’épicéa ou encore du pin des landes.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article